Quand il a fallut vider le logement à Toulouse de ma tante Josiane décédée, ce fut un choc pour toute la famille de vider cette maison à Toulouse. 63 ans, c’est plutôt jeune pour mourir. Ces dernières années, nous la voyions peu. Depuis la mort de ma grand-mère avec qui elle vivait, elle s’était isolée et ne prenait plus la peine de venir aux fêtes de famille. Elle refusait aussi les visites mais nous respections sa volonté, elle avait toujours été casanière et plutôt introvertie.
Tata Josiane était la sœur de mon père. Celui-ci étant décédé depuis longtemps et ma tante n’ayant pas d’enfant, ma sœur et moi étions ses seules héritières.

le nettoyage après décès commence toujours par un débarras total des lieux

Le syndrome de Diogène

Le notaire nous avez donné rendez-vous un matin afin de faire l’inventaire et de vider l’appartement. Le propriétaire souhaitait le récupérer rapidement. Lorsqu’il ouvrit la porte, une vision d’horreur nous assaillit. L’appartement était jonché de détritus ! Nous ne pouvions même pas faire un pas ! Des tas d’objets et de papiers de toutes sortes étaient entassés du sol au plafond. Des sacs poubelles abandonnés dégageaient une odeur pestilentielle. Nous étions abasourdies par ce que nous avions sous les yeux.

Le notaire nous expliqua alors ce qu’était le syndrome de Diogène. Les personnes qui en souffrent accumulent des choses de toutes sortes sans jamais pouvoir s’en débarrasser. La famille découvre souvent la triste réalité lors du décès de leur proche.
Il nous indiqua alors qu’il connaissait des entreprises spécialisées dans le domaine du débarras et du nettoyage de logement. Le soir-même, nous sommes rentrés en contact avec l’une d’elles.

Les souvenirs d’une vie

La gérante de l’entreprise de débarrassage Nîmes se montra très humaine et compréhensive comme les compagnons débarrasseur de Nimes 30. Elle nous expliqua comment les choses allaient se passer. Il y aurait tout d’abord un tri : jeter les détritus et les choses irrécupérables, amener à la déchetterie les gros déchets et les meubles abîmés, mettre de côté les objets et les meubles pouvant être gardés ou vendus. Ensuite l’équipe procéderait au nettoyage de l’appartement.

Tout se fit en quelques jours. L’équipe de nettoyage ne chôma pas entre les allers-retours à la déchetterie et le nettoyage de fond en comble. Nous avons même pu récupérer quelques meubles que nous avons vendu. L’équipe nous a aussi mis de côté les objets personnels comme les photos ou les bijoux.
Après plusieurs jours de travail, nous avons enfin pu rendre l’appartement et reprendre le cours de nos vies. Nous ne remercierons jamais assez cette entreprise de débarras 31. Grâce à eux et débarras Montpellier, nous n’avons gardé que le meilleur de tata Josiane.